Accueil / Actualités / l’Afrique peut tirer plus de profit de l’économie d’Internet

l’Afrique peut tirer plus de profit de l’économie d’Internet

De nombreux pays africains ont fait des progrès significatifs en ce qui concerne la création d’un secteur d’activité de l’Internet, avec de vastes réformes axées sur l’augmentation du réseau à haut débit. Un nouveau rapport lancé aujourd’hui par l’Internet Society (www.InternetSociety.org), une organisation mondiale à but non lucratif dédiée au développement ouvert, à l’évolution et à l’utilisation d’Internet, indique que plusieurs pays ont réussi dans le développement de plateformes en ligne, favorisant ainsi la croissance des entreprises locales en les incitant à aller davantage en ligne.

Internet Society
Internet Society

« Promouvoir l’économie Internet africaine » (“Promoting the African Internet Economy”) (http://APO.af/DSZ9xx) souligne comment une plus large utilisation d’Internet et la numérisation de l’économie traditionnelle stimuleront la croissance économique en Afrique. Le rapport examine en outre l’adoption et l’utilisation d’Internet par les entreprises et les gouvernements de la région, identifiant les obstacles à surmonter pour créer une économie d’Internet offrant des services innovants, des opportunités d’emploi et une croissance des revenus à travers le continent.

Les entreprises et les citoyens peuvent bénéficier de l’économie d’Internet. Les entreprises de tous les secteurs ont accès à un marché mondial de milliards de personnes et les citoyens des zones rurales et urbaines bénéficient de meilleures possibilités d’éducation ou de formation et d’un accès à de nouvelles possibilités d’emploi.

Le rapport décrit également ce que l’on devrait faire pour que l’Afrique profite pleinement de l’opportunité numérique offerte par Internet. Il met en évidence les succès locaux ainsi que les défis plus larges, en proposant des recommandations pour les décideurs politiques en Afrique.

L’Afrique a besoin d’une infrastructure Internet sécurisée et fiable, à laquelle les utilisateurs font confiance

« L’économie d’Internet présente une opportunité majeure pour l’Afrique. Cependant, l’Afrique a besoin d’une infrastructure Internet sécurisée et fiable, à laquelle les utilisateurs font confiance, pour que les grandes et petites entreprises, les gouvernements et les autres services sociaux soient présent en ligne », explique Dawit Bekele, directeur du Bureau Région Afrique de l’Internet Society.

L’Internet Society, en collaboration avec l’Union africaine, a récemment introduit des lignes directrices sur la sécurité de l’infrastructure Internet pour l’Afrique, (http://APO.af/xR79GR) pour aider les États membres de l’UA à renforcer la sécurité de leur infrastructure Internet locale par des actions au plan régional, national, ISP/opérateur et organisationnel.

Au Kenya, l’économie de l’Internet représente déjà 3,6% du PIB du pays et dans les autres pays en développement, 1,3% du PIB provient de l’économie d’Internet (http://APO.af/sghl4E). Le McKinsey Global Institute prédit qu’en plus des contributions au PIB, Internet va générer des gains de productivité à travers l’Afrique (http://APO.af/K4Ntfg). Ces gains de productivité dans six secteurs d’activité clés : les services financiers, l’éducation, la santé, la vente au détail, l’agriculture et les administrations publiques devraient être évalués entre 148 milliards et 318 milliards de dollars d’ici 2025.

Cependant, une économie d’Internet florissante en Afrique pourrait être mise en péril par le nombre croissant de coupures d’Internet dans la région. Rien qu’en 2016, il y a eu au moins 56 coupures d’Internet dans le monde. Ces coupures affectent les individus et les organisations qui dépendent d’Internet pour leur vie quotidienne et ont des effets négatifs sur l’économie.

« En plus des coûts économiques, les coupures d’Internet affectent également la confiance. Si les gens ne sont pas sûr de compter sur leur connexion, ils perdent leur confiance en la création d’entreprises basées sur Internet. Cela touchera les entrepreneurs qui ont le plus besoin de l’innovation numérique pour leur propre avenir, ainsi que pour l’avenir de l’économie d’Internet en Afrique », a ajouté M. Bekele.

A propos de Thierry Barbaut - Stratégie numérique & Afrique

Thierry Barbaut - Stratégie numérique & Afrique

Stratégie numérique, auteur, conférencier – 25 années d’expérience en pilotage de projets nouvelles technologies, consultant Afrique. Rédacteur en chef du média www.info-afrique.com et président du média ERA – Energies Renouvelables Afrique