Accueil / Actualités / Mark Zuckerberg au Kenya

Mark Zuckerberg au Kenya

Le fondateur de Facebook mais aussi d’Internet.org Mark Zuckerberg est au Kenya, il y évoque le déploiement d’internet et son intérêt pour le mobile banking

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a poursuivi sa visite africaine au Kenya le 1er septembre 2016. Il a posé ses bagages à Nairobi, la capitale. Comme au Nigeria les 30 et 31 août 2016, le patron du réseau social a rencontré la communauté de développeurs du pays avec laquelle il a échangé sur l’environnement TIC kényan.

Au cours d’une visite dans les locaux de l’incubateur TIC iHub, Mark Zuckerberg s’est réjoui du cadre de travail et de l’accompagnement de plus en plus accordé aux innovateurs africains pour « les aider à matérialiser leurs idées ».

Mark Zuckerberg le fondateur de Facebook est au Kenya
Mark Zuckerberg le fondateur de Facebook est au Kenya

Durant son séjour kényan, Mark Zuckerberg s’est également entretenu avec les tech entrepreneurs sur le pouvoir du Mobile Money, outil de paiement par mobile dont le Kenya représente aujourd’hui la tête de proue en Afrique, voire dans le monde. Sur sa page Facebook personnelle, l’informaticien et chef d’entreprise de 32 ans a déclaré qu’« il est inspirant de voir comment les ingénieurs, ici, bâtissent des entreprises et aident leur communauté grâce à l’argent mobile ».

Au terme de ses entretiens avec les développeurs et investisseurs TIC, Mark Zuckerberg a été reçu en audience par Joe Mucheru, le ministre de l’Information et des Communications.  Ils ont échangé sur l’accès à Internet dans le pays et le plan établi par le gouvernement pour connecter toute la population. Dans sa stratégie de développement du secteur numérique à l’horizon 2018, le Kenya vise en effet un taux de pénétration de l’Internet de 60%. L’une des dernières actions entreprises par le gouvernement pour l’atteinte de cet objectif est l’attribution récente par l’Autorité des communications du Kenya (CAK) de nouvelles fréquences télécoms aux opérateurs pour la 4G.

Encore présent au Kenya, Mark Zuckerberg  a appris l’explosion,  le 1er septembre 2016, de la fusée Falcon 9 de SpaceX au cap Canaveral, en Floride, lors d’un test de ses moteurs. L’explosion a détruit le satellite israélien de communication Amos-6 qu’il devait emmener en orbite le 3 septembre 2016. Ce satellite aurait été utilisé par Facebook pour développer l’accès à Internet en Afrique, dans le cadre de son projet internet.org. Sur sa page personnelle, Mark Zuckerberg a exprimé sa « profonde déception », ajoutant : « Heureusement, nous avons développé d’autres technologies comme Aquila qui connectera aussi bien les peuples ».

A propos de Thierry Barbaut - Stratégie numérique & Afrique

Thierry Barbaut - Stratégie numérique & Afrique
Stratégie numérique, auteur, conférencier - 25 années d'expérience en pilotage de projets nouvelles technologies, consultant Afrique. Rédacteur en chef du média www.info-afrique.com et président du média ERA - Energies Renouvelables Afrique